Suivez nous

Magazines

Les médias Américains unissent leurs forces pour contrer Facebook et Google

Publié

le

La plus grande organisation professionnelle de médias américains (News Media Alliance) qui réunit environ 2000 médias a lancé un appel au Congrès américain pour  demander un assouplissement de la législation antitrust afin de négocier collectivement avec Facebook et Google pour une meilleure répartition des revenus publicitaires en ligne. Les deux géants du net sont accusés d’accaparer la quasi-totalité des revenus publicitaires en ligne.

La fronde des médias Américains s’organise contre la domination de Google et Facebook sur le marché de la publicité en ligne. Dans un communiqué publié lundi 10 juillet, l’organisation News Media Alliance a appelé le Congrès américain à négocier directement avec les grandes plateformes :

« L’objectif est de permettre aux éditeurs d’avoir une discussion concrète avec les grands diffuseurs dominants de contenus en ligne, Google et Facebook, sur des solutions de modèle économique pour assurer la viabilité sur le long terme du journalisme local produit par les rédactions américaines ».

L’Alliance des médias d’informations (News Media Alliance) demande aux élus un aménagement de la loi antitrust, qui prohibe, en l’état, toute forme d’entente entre plusieurs entreprises d’un même secteur.
Pour l’heure, les éditeurs de presse pâtissent d’un rapport de force déséquilibré, estiment-ils, en faveur des deux géants d’internet.
« Google et Facebook dominent la circulation de l’information en ligne et consomment l’essentiel des revenus publicitaires », fait valoir la News Media Alliance.

Pour David Chavern, à la tête de la News Media Alliance, une évolution de la loi «donnerait de la flexibilité aux entreprises de presse pour développer des modèles numériques innovants de distribution de l’information, leur permettant dans le même temps d’avoir plus de moyens pour faire du journalisme de haute qualité», a-t-il plaidé dans une tribune dans le Wall Street Journal.

Le poids des deux géants américains sur le marché de la publicité en ligne s’explique d’abord par leur force de frappe. Rien qu’aux Etats-Unis, Facebook compte 219 millions de comptes actifs sur une population de 323 millions d’habitants selon les derniers chiffres de la Banque mondiale. De son coté, Google représente 40,7% de parts de marché de la publicité en ligne contre 19,7% pour Facebook outre-Atlantique. Entre 2015 et 2016, les revenus de la publicité en ligne aux Etats-Unis sont passés de 59,6 milliards à 72,5 milliards de dollars, soit une croissance de 22%. Selon des chiffres cités parBusiness Insider, Facebook et Google, souvent qualifiés de duopole, ont capté 99% de cette croissance.

En comparaison, les revenus publicitaires pour l’industrie du Print des médias Américains représente 18 milliards de revenus en forte baisse depuis une bonne décennie selon les derniers chiffres du Pew Research Center.

Commentaires

Revue de presse

Revue de presse algérie

Programme TV

  • 21:00 Foot Show
  • 19:25 Kolchi adi ii
  • 20:45 Questions d'actu
  • 21:00 Iftah Kelbek

    A lire

    Media World

    Publicité

    Facebook