Suivez nous

Magazines

Le corps du journaliste franco-algérien Khaled Melhaa formellement identifié grâce à son ADN

Publié

le

Le corps du journaliste franco-algérien Khaled Melhaa, porté disparu en France depuis le 31 juillet et retrouvé début septembre dans un champ dans l’est de la France, a été formellement identifié. Des analyses de l’ADN du cadavre retrouvé ont permis de confirmer qu’il s’agit bien du corps du fondateur de Radio Beur et ancien collaborateur du journal Le Monde.

« L’ADN était dégradé, mais on peut confirmer que le corps est bien celui de Khaled Melhaa. L’enquête va continuer, mais la piste de l’intervention d’un tiers s’est quasiment refermée », a précisé le procureur de la République, Dietlind Baudoin cité par l’AFP.

Le corps de Khaled Melhaa avait été découvert le 4 septembre par un garde-chasse peu avant 18H15 GMT, dans un champ en jachère de la commune de Villemoirieu, à une vingtaine de kilomètres au nord de la localité de Bourgoin-Jallieu (est). Selon le parquet de Bourgoin-Jallieu, la dépouille était « éloignée des voies de circulation et invisible depuis les chemins alentours ». Âgé de 64 ans, Khaled Melhaa faisait l’objet d’un appel à témoin depuis sa disparition, le 31 juillet, de sa résidence secondaire située à quatre kilomètres environ du lieu de la découverte.

« On attend maintenant des réponses sur les causes et le moment de sa mort », avait tweeté sa fille Amel au lendemain de la découverte du corps. Une autopsie pratiquée le 6 septembre n’avait relevé « aucune trace de violence ou d’intervention d’un tiers », selon le parquet.

L’ancien correspondant du quotidien algérien El Watan à Paris, qui avait participé à la première marche pour l’égalité en 1983, avait récemment été diagnostiqué Alzheimer.

Commentaires

Revue de presse

Revue de presse algérie

Programme TV

  • 21:00 Foot Show
  • 19:25 Kolchi adi ii
  • 20:45 Questions d'actu
  • 21:00 Iftah Kelbek

    A lire

    Media World

    Publicité

    Facebook