Suivez nous
correspondant de l’AFP à Alger correspondant de l’AFP à Alger

Médias

Le correspondant de l’AFP à Alger personna non grata

Publié

le

Selon plusieurs sources médiatiques algériennes, les autorités algériennes auraient sommé le correspondant de l’AFP à Alger, de quitter le pays, avant la fin du mois en cours.

En effet, les autorités Algérienne reprochent au correspondant de l’AFP à Alger de «couvrir l’actualité algérienne, en particulier celle du président de la république, d’une manière biaisée, voire hostile» ajoutent les mêmes sources.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que cette officielle Agence France Presse provoque la colère des autorités à Alger.

Par ailleurs, plusieurs médias français ont dénoncé l’AFP, qui est loin de fournir une information objective selon eux. La cause, son patron Fabrice Fries nommé en d’avril 2018. Ex-président de l’agence de publicité Publicis Consultants, créé par Marcel Bleustein et Edward-Michael Behrens, fondé de pouvoir de banque, lié à la banque Rothschild de Londres,

En tout état de cause, la décision des autorités algériennes d’expulser le chef du bureau de l’AFP à Alger, à la veille des élections présidentielle  est un message dont le destinataire l’a bien reçu.

Commentaires

Revue de presse

Revue de presse algérie

Programme TV

  • 21:00 Foot Show
  • 19:25 Kolchi adi ii
  • 20:45 Questions d'actu
  • 21:00 Iftah Kelbek

    A lire

    Media World

    Publicité

    Facebook