Suivez nous
journaslite journaslite

Journaux

Le gouvernement salue la contribution des journalistes à la sensibilisation à l’importance du dialogue national

Publié

le

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassan Rabehi a indiqué, mardi à Alger, que les journalistes des secteurs public et privé avaient contribué à la sensibilisation à l’importance du dialogue national et à l’impératif d’aller « sans délai » vers une élection présidentielle « démocratique dans l’intérêt suprême du pays ».

Les journalistes des secteurs public et privé ont « contribué à la sensibilisation à l’impératif d’aller sans délai vers une élection présidentielle démocratique dans l’intérêt suprême du pays et à l’importance du dialogue national » en mettant en avant ses nombreuses vertus », a précisé M. Rabehi qui présidait l’installation du jury de la 5e édition du Prix du président de la République du journaliste professionnel.

Dans la conjoncture « sensible » que traverse notre cher pays, la corporation a, comme à l’accoutumée, accompli son devoir national et professionnel en assurant la couverture et le suivi médiatiques des événements nationaux, a souligné le ministre.

Il a estimé que la compétition ouverte aux journalistes professionnels des différents médias réaffirmera l’engagement « constant » des journalistes algériens à l’égard des questions nationales et leur accompagnement des aspirations du peuple, relevant que les contributions des journalistes, de par le haut niveau de professionnalisme atteint, « hisseront le niveau de la compétition soumise à l’évaluation des membres du jury ».

Une opération qui, selon le premier responsable du secteur, « incitera davantage le journaliste professionnel à poursuivre sa mission, notamment en prévision de l’échéance présidentielle du 12 décembre ».

Cet « important » rendez-vous dans le contexte de l’instauration d’une véritable démocratie « exige la conjugaison des efforts de tous les citoyens pour garantir le droit des prochaines générations à la stabilité et au développement dans divers domaines », a-t-il souligné, ajoutant que « le journaliste algérien veillera à faire aboutir cette démarche pour parachever l’accompagnement du processus de dialogue, particulièrement lors des étapes phares de l’histoire de la nation ».

Evoquant la mission des membres du jury, le ministre a précisé qu’elle revêt « une importance particulière » vu qu’elle coïncide avec « la conjoncture cruciale » que traverse l’Algérie pour amorcer une nouvelle ère permettant une rupture radicale avec des dépassements qui auraient pu provoquer une fitna dans le pays, n’était-ce la providence divine, la vigilance et les sacrifices de tous les fidèles, avec à leur tête les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) ».

« Les premiers jalons de cette nouvelle ère ont été instaurés en adoptant le dialogue, en tant que moyen civilisé de débat et de proposition positive autour des priorités imminentes de la nation, particulièrement l’organisation de l’élection présidentielle en décembre prochain pour trouver une issue à la crise que veulent les ennemis de l’Algérie faire perdurer », a ajouté M. Rabehi.

 Tout en s’inclinant devant le rôle de l’institution militaire qui a accompagné les revendications du peuple et appuyé le dialogue, « nous saluons la contribution de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM) dans l’avancement du processus de dialogue qui a permis de mettre en place deux lois organiques relatives à l’Autorité nationale indépendante des élections et au régime électoral », a conclu le ministre.

APS

Commentaires