Suivez nous

Médias

Télévision VS Internet : qui aura le dernier mot ?

Publié

le

Il  trône majestueusement dans tous les salons, et réunit toute la famille. Il s’agit du téléviseur. Une boite magique apparue au début du siècle dernier et qui n’a cessé d’évoluer passant du noir et blanc à la couleur et transmettant en direct des événements historiques comment le premier pas de l’homme sur la lune ou encore la chute du mur de Berlin. Mais aujourd’hui, la télévision et son appareil de réception sont menacés par un nouveau venu : Internet !

L’arrivée de l’an 2000 n’a pas provoqué le bug attendu mais elle a quand même bouleversé notre monde avec la démocratisation d’internet. Autrefois réservé aux militaires, il est devenu accessible à tous. Formidable  outil de recherche, il s’est élargi ensuite à divers domaine comme les médias où il a déjà changé notre manière de lire les journaux et magazines papiers provoquant ainsi une véritable crise dans le monde de la presse écrite.

Aujourd’hui, c’est la télévision qui est mise en péril face à internet, car ce dernier a permis le développement d’écrans nomades : smart phones et tablettes, des supports qui ont changé le mode de consommation des programmes  de la télévision. Comme le montre une étude menée par Xerfi-Precepta, un cabinet d’analyse indépendant, les 18 – 24 ans passent désormais plus de temps à surfer sur la Toile que devant un téléviseur. Les responsables de l’étude affirment que «  Les innovations technologiques participent à l’individualisation et à la délinéarisation croissantes de la consommation des médias. »

En d’autres termes, internet offre au « téléspectateur » un vaste choix de programmes, une portabilité, et une personnalisation de l’offre. Bref la possibilité de consommer les programmes selon ses envies et au moment qu’il désire. Il se libère ainsi de la télévision qui impose ses programmes à heures fixes. Une liberté qui séduit de plus en plus les jeunes.

La télé via internet en constante évolution

Selon  Syndacast (une agence spécialisée dans la  Médiamétrie digitale) 74% du trafic internet en 2017 a concerné le format vidéo. Youtube à lui seul représente 11,4% de ce trafic. Et ces chiffres ne cessent d’augmenter : plus de 22 milliards de vidéos sont visionnées sur internet et les réseaux sociaux chaque jour dans le monde et 78% des internautes consultent au moins une vidéo par semaine. D’ici 2021, Cisco estime que 82% du trafic internet sera consacré à la vidéo.

Une tendance confirmée par  l’étude  eMerketers  qui affirme qu’internet deviendrait le média sur lequel les Américains passent le plus de temps, plus de 5h00 par jour (via les smartphones, les tablettes et les ordinateurs) contre 4h31 devant la télévision classique. 

Et comme les grandes tendances mondiales débutent souvent outre atlantique, il est intéressant de prendre en compte cette étude.

L’Algérie suit-elle la même tendance ?

L’Algérie n’échappe pas à cette tendance mondiale, même si nous ne disposons pas de chiffres précis sur le nombre d’heures que passent les Algériens sur internet,  un  rapport publié en 2017 par la Banque mondiale montre que 48% des Algériens sont connectés à internet. Un chiffre qui a augmenté en deux ans, avec le développement de la 4G et le prix des  équipements  qui a connu une baisse grâce aux  smart phones et tablettes montés en Algérie.

S’ajoute à cela l’arrivée de Netflix Algérie qui propose un catalogue adapté aux  préférences  du public algérien. Des téléspectateurs qui s’ajoutent aux 140 millions d’abonnés Netflix dans le monde.

Cependant, la plate forme de streaming est connu pour ne pas trop communiquer sur ses chiffres, notamment hors Usa, de ce fait nous n’avons pas trouvé des statistiques sur les abonnés algériens à Netflix.

La télévision est-elle condamnée à disparaître face à internet ?

D’après des experts la télévision n’a pas encore dit son dernier mot. Selon Havas média, la télévision pourra  garder sa place de média préféré des foyers à condition qu’elle fusionne avec internet.

Comment ? En proposant des programmes enrichis sur le web. Mais aussi en se dotant d’applications et autres outils pour intégrer les plus d’Internet.

Pour expliquer cela le livre blanc de Havas Media, met en avant le développement rapide  de la Social TV.  Une pratique que de nombreuses chaines ont déjà adopté avec le lancement de plusieurs applications “double écran” : Internet y accompagne le visionnage de ce qui se passe à la télé.

Des applications qui permettent de commenter, de jouer ou d’accéder à du
contenu supplémentaire comme par exemple : MyTF1.fr, 6play.fr Mais une chose est sûre, que se soit sur internet ou sur le petit écran, seule la qualité des programmes, peut attirer et garder les téléspectateurs.

Commentaires

Revue de presse

Revue de presse algérie

Programme TV

  • 21:00 Foot Show
  • 19:25 Kolchi adi ii
  • 20:45 Questions d'actu
  • 21:00 Iftah Kelbek

    A lire

    Media World

    Publicité

    Facebook