Suivez nous
la radio sauve la vie de milliers d’enfants la radio sauve la vie de milliers d’enfants

Monde

Quand la radio sauve la vie de milliers d’enfants

Publié

le

C’est ce qui est arrivé au Burkina Faso. Marieta, une petite fille est tombée malade souffrant d’une forte fièvre. Le père de Marieta a consacré la plus grande partie de son argent aux remèdes traditionnels, mais cela n’a pas fonctionné et le sixième jour, elle est tombée dans le coma.

C’est à ce moment-là que j’ai entendu un message à la radio expliquant comment reconnaître les signes et les symptômes du paludisme“, a indiqué le père de Marieta. “Si je n’avais pas entendu ce message radio, elle ne serait plus en vie aujourd’hui“.

l’histoire de Marieta :

Ce message radio, faisaient partie d’un vaste essai mené au Burkina Faso par Development Media International (DMI) et la London School of Hygiene and Tropical Medicine, qui visaient à déterminer si les médias pouvaient avoir un impact sur la santé de la population.

DMI a travaillé avec des scientifiques de premier plan pour prévoir combien de vies pourraient être sauvées en modifiant les comportements au moyen de campagnes médiatiques. DMI prévoit que les campagnes médiatiques peuvent à elles seules réduire la mortalité infantile jusqu’à 10%, à un coût inférieur à celui de presque toutes les autres interventions sanitaires.

Une campagne radio qui aurait sauvé 3000 vies

DMI a produit 150 messages radiophoniques d’une minute chacun, ayant pour objet les signes du paludisme, de la diarrhée et de la pneumonie, qui sont les principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso. Ces spots radio ont été diffusés sur sept stations de radio locales, avec une fréquence de dix spots par jour, durant trois années.

Les résultats obtenus, publiés d’ailleurs dans la revue BMJ Global Health, démontrent qu’au cours de la première année de cette campagne médiatique, le nombre de consultations dans les établissements de santé pour les symptômes du paludisme a augmenté de 56% par rapport aux zones où les messages n’ont pas été diffusés.

L’équipe, qui a utilisé un outil de modélisation mathématique, a estimé une réduction de la mortalité de 9,7% la première année, de 5,7% la deuxième année et de 5,5% la troisième année, soit 3 000 vies sauvées grâce à la campagne radio.

L’animation suivante explique en une minute les résultats de cette campagne :

Cela dit, alors que des millions d’enfants meurent encore de maladies qui peuvent être prévenues ou guéries, le fait d’écouter le bon message, au bon moment, pourrait bien aider à sauver des vies.

Quant à Marieta, les habitants de son village l’appellent désormais ” l’enfant de la radio “.

Présentation de la Development Media International (DMI)

DMI est une organisation à but non lucratif, créée en 2005 par Roy Head. Roy a travaillé à la BBC et à l’ONU avant de créer la division santé du BBC World Service Trust. Roy a créé DMI pour apporter de la rigueur scientifique aux campagnes médiatiques.

DMI organise des campagnes à la radio, à la télévision et sur mobile pour changer les comportements et améliorer la vie dans les pays en développement.

L’équipe de DMI compte 72 personnes réparties entre le siège de Londres et les bureaux de Ouagadougou, Tanzanie et Mozambique.

Commentaires

Revue de presse

Revue de presse algérie

Programme TV

  • 21:00 Foot Show
  • 19:25 Kolchi adi ii
  • 20:45 Questions d'actu
  • 21:00 Iftah Kelbek

    A lire

    Media World

    Publicité

    Facebook